En quoi consiste l'apithérapie?

…Petite suggestion pour les Académiciens : « Apithérapie : (du latin apis, abeille, et du grec therapeia, soin).  Médecine avec les abeilles et leurs produits. »

Qu'est-ce que l'Apithérapie?

Du latin apis pour abeille, l'apithérapie est aussi ancienne que l'apiculture elle- même. Elle consiste à utiliser les produits récoltés, transformés ou sécrétés par l' abeille - le miel, la propolis, le pollen, la gelée royale et le venin - à des fins diététiques et thérapeutiques.

À tous les âges de la vie, ils sont là pour aider à mieux vivre chaque jour afin de prévenir et de nous renforcer. Mais ils nous aidents aussi à soulager les maladies rhumatismales, nerveuses, hépatiques, cardio-vasculaires, etc. Ils sont en fait les champions de la prévention, de la forme et même des traitements des infections les plus sévères.

Des années de recherche et développement menées par une équipe internationale,validées in vitro et in vivo en laboratoire universitaire, et suivies d’applications cliniques en milieu hospitalier ont abouti à une nouvelle génération de matières actives qui ont permis la création d’une gamme complète de produits thérapeutiques. La médecine verte a peu à peu acquis ses lettres de noblesse, démontrant qu’elle était parfaitement capable de remplacer la plupart des médicaments chimiques, même dans les cas de pathologies graves, par des produits naturels, avec une efficacité accrue, une rapidité d’action supérieure, un taux de récidive quasi nul et, détail non négligeable à l’heure où la santé représente un tel enjeu économique, des coûts ridiculement faibles.

L'apithérapie, mèdecine d'avenir à travers le monde

L\'apithérapie, dont le terme n\'est pas toujours dans le dictionnaire st connu de puis la nuit des temps, mais sa dimension universitaire et scientifique n\'est apparue en Europe qu\'il y a quelques années. Aujourd\'hui décalée d\'intérêt national dans certaines pays, elle permet de remplacer valablement 70% de la pharmacopée de première intention.

Relativement méconnue chez nous, elle est très appréciée dans les pays plus ouverts aux thérapies naturelles. Aux Etats-Unis, c\'est l\'utilisation du venin à travers la \"bée renom therapy\" qui est très pratiquée. Au Japon, son développement est très encouragé à travers la recherche de l\'action de la propolis contre la cancer. En Europe, c\'est grâce à la cicatrisation par le miel que l\'apithérapie trouve son entrée à l\'hôpital.

Antibiotiques naturels

Pour renforcer et élargir la gamme des "médicaments" naturels de l'apipharmacopée, la combinaison avec des huiles essentielles permet aux produits de  la ruche, ;par la synergie obtenue, de répondre plus puissamment aux pathologies lourdes. Les études universitaires précliniques et cliniques menées dans différents pays ont montré la puissance de cette thérapie. les aromiels, ainsi nommés, combinaison de miel et de simples arômes, ont montré une efficacité supérieure aux antibiotiques de référence que ce soit sur la durée du traitement, sur la récidive et sur des états de chronicité. Tout ceci sans effets collatéraux négatifs. Bien au contraire une stimulation de l'organisme a été constatée en même temps qu'une action contre l'agent pathogène.

Le miel

Le miel est fabriqué par les abeilles à partir du nectar des fleurs. Il est essentiellement utilisé pour sucrer les aliments. Mais il présente aussi différentes vertus pour la santé. Le miel est, ça n'est un sercret pour personne, très riche en sucres puisqu'il en contient entre 78% et 80%. Néanmoins, contrairement au sucre composé quasiment exclusivement de saccharose, plusieurs glucides, en différentes proportions, se trouvent dans le miel :

  • Une majorité de fructose et de glucose.
  • Du maltose, du saccharose et d'autres polysaccharides en faibles proportions.


D'ailleurs, c'est la proportion entre ces différents sucres qui détermine la consistance du miel : s'il est plus riche en glucose, il se cristallise. Par contre, si le fructose l'emporte, il reste liquide.

Il faut également savoir que le pouvoir sucrant du miel est supérieur à celui du sucre. Traduction : à quantité égale, votre thé aura un goût plus sucré avec le miel qu'avec le sucre ! Par exemple, 3 morceaux de sucre blanc apportent la même quantité de glucides que deux cuillères à sucre de miel. En plus, ce dernier apporte moins de calories. Il n'y a donc aucune raison d'hésiter !

Par contre, avec son fort taux de glucose, le miel a un pouvoir hyperglycémiant important, les diabétiques doivent donc limiter leur consommation et demandez un avis médical.

Enfin, le miel est également composé d'eau, entre 15% et 20% environ, de sels minéraux et d'oligoéléments, de lipides en faible quantité, de vitamines, B essentiellement, et de nombreux autres composés organiques complexes dont nombre d'enzymes. Autant de bonnes raisons pour troquer votre poudre blanche contre du liquide brun !

La propolis

La propolis, appelée par Hippocrate ou plus près de Avicène, la cire noire, est le médicament de la ruche. Ses propriétés large spectre ont des champs d'action très recherchés aujourd'hui contre des pathologies lourdes telles que le cancer. Le pollen est le sperme des fleurs. Il est récolté par les abeilles: c'est leur source de protéines. Une ruche en consomme autant de que de miel. Il est aussi extrêmement riche en sélénium, en fer et contient de nombreux autres nutriments. Il constitue un complément alimentaire d'un intérêt médical de premier ordre.

Le venin d'abeilles

Le venin d'abeilles est utilisé dans de nombreuses pathologies auto-immunes afin de moduler le système immunitaire. Administrés comme il se doit, ses composants ont une action extrêmement pertinente sur nos défenses naturelles. Son action anti-rhumatismale a, depuis Alexandre Le Grand en passant par Charlemagne, été reconnue et utilisée. Chacun de ces produits pris individuellement, en association, ou en combinaisons 'extraits, donne une apipharmacopée très diversifiés et pertinente. Renforcés par les huiles essentielles, les produits de la ruche deviennent une vraie providence et la médecine verte une solution de santé.

Paracelse, médecin et alchimiste suisse du 16ème siècle a tranché dans une formule lumineuse "Toute substance est à la fois venin et médicament; tout dépend de la dose".

La gelée royale

La gelée royale a longtemps été présentée comme une panacée universelle car source de longévité e d'une extraordinaire fécondité pour la reine.Elle n'en reste pas moins une substance dont l'action est stimulante sur le métabolisme intracellulaire, les systèmes cardio-vasculaire, digestif, immunitaire, endocrinien, nerveux et psychique.

La cire

La cire, très utilisée dans l'antiquité, reste un produit d'emploi courant principalement comme excipient. Néanmoins, elle a ses propres vertus, par exemple, son action très salutaire sur la constipation.

Le pollen

Frais bien sûr… On dit de lui qu’il est le « steak » de l’abeille. 100 grammes de cette matière végétale apportent autant de protéines que quatre œufs ou 100 grammes de viande de bœuf ! Et sans toxine !

Les protéines représentent environ 20% de sa composition, et on y trouve l’ensemble des acides aminés indispensables à notre organisme. Pour que la synthèse des protéines dans l’organisme soit complète, leur apport alimentaire doit fournir simultanément les huit acides aminés essentiels. Ils se trouvent avec des proportions idéales dans le pollen. Celui-ci contient également de nombreux flavonoïdes, de l’eau, des substances cellulosiques, des glucides, des lipides, la plupart des sels minéraux, des enzymes, de la provitamine A sous forme de bêta-carotène, toutes les vitamines du groupe B en quantité sauf la B12 et possède une bonne teneur en vitamines C et E. Il renferme aussi des oligo-éléments, des polyphénols dont certains antibactériens et… 3% de composants divers qu’on n’a pas encore réussi à identifier parmi lesquels des huiles essentielles à haut potentiel thérapeutique.

Grâce à la richesse et la diversité de sa composition, le pollen est un fortifiant naturel à recommander pour son action bénéfique sur l’état général, et plus particulièrement dans les cas d’asthénie, neurasthénie, anorexie, décalcification, rachitisme et retard de croissance. De par sa forte action anti-oxydante, il permet de lutter contre le vieillissement cellulaire.

Il est aussi anti-inflammatoire, hépato-protecteur, antibactérien et antifongique, deux propriétés particulièrement intéressantes. C’est comme tous les produits de la ruche un véritable TOTUM. C’est à dire, une unité cohérente qui donne à notre corps un grand ensemble d’éléments nutritifs dans une juste dose. Mais en plus, il nous nourrit de vivant et d’harmonie.